L’Effondrement de la Tour Eiffel / Kosovo


En coopération avec le Qendra Multimédia.


Texte : Jeton Neziraj

Mise en scène : Blerta Neziraj (Kosovo)

Acteurs : Shengyl Ismaili, Ernest Malazogu, Armend Ismaji, Adrian Morina (Kosovo)


Dramaturge : Borka Pavicevic (Serbie)

Marionnettes et théâtre d'ombres : Clément Peretjatko (France)

Scénographie / Éclairages : Nico de Rooij (Pays-Bas)

Chorégraphes : Violeta Vitanova, Stanislav Genadiev (Bulgarie)

Composition musicale : Gabriele Marangoni (Italie)

Costumes : Marija Papucevska (Macédoine)

1456027_10152017318912002_2085027619_n_679


Durée : 90 minutes


Un jeune vendeur de journaux, José, est amoureux d'Aïcha, la marchande de roses noires. Lorsqu'elle décide de se voiler, José se trouve mêlé à une aventure au cours de laquelle deux terroristes islamistes le poursuivent pour avoir arraché le niqab de femmes musulmanes croisées dans la rue. Cet acte sacrilège n'a pour lui d'autre but que de retrouver sa bien-aimée. Mais pour les hommes qui le poursuivent, l'enlèvent et le torturent, il s'agit d'une attaque fomentée contre l'Islam par les services secrets français. Parallèlement, alors qu'elle est encore dans les bras de José, Aïcha rêve d’Osman, soldat du sultan rouge Abdul Hamid, envoyé aux confins de l'empire ottoman pour distribuer le voile aux femmes des infidèles. Et c'est cette vision onirique qui la décide à se voiler et à fuir l'étreinte de José. Mais au cours de sa mission, Osman croise chez un peintre le regard de Maria, jeune modèle qu'il contraint à revêtir le voile intégral. Et le souvenir de ce regard, de ce corps dénudé l'éloigne peu à peu de Dieu et de son devoir.


----


"En choisissant de remonter à l’origine de la confrontation, la mise en scène retrace l’épopée d’Osman dans la tradition orientale du théâtre d’ombres karagöz, en le déformant, en mettant en scène des figures grotesques, telles une critique ouverte du public qui choisi de regarder le théâtre de la vie à travers des rideaux. Le théâtre karagöz, apporté par les Ottomans lors de leurs conquêtes, est la première forme de théâtre que les habitants des Balkans ont découverte."


(Jovana Papović, Le Courrier des Balkans)

© Collapse 2012-2018