Ateliers ICare / transmission


Initiés et coordonnés par Clément Peretjatko, les ateliers ICare ont pour vocation de fédérer des artistes, professionnels ou non, de différentes cultures et de toutes générations autour de projets communs, que ce soit sous la forme de comités de lectures, d’ateliers participatifs, d’expérimentations théâtrales, de transmissions ou tout simplement de rencontres. Il s'agit surtout de laisser la place à la recherche et à la transmission dans un souci de partage d'expériences et de remise en cause des savoir-faire. Les ateliers ICare ne sont pas toujours organisés a priori. Ils peuvent surgir de l’inattendu et de rencontres impromptues. C’est un espace de rencontre entre dédaliens (qui volent à l’horizontal) et icariens (que la curiosité poussent à se brûler les ailes).


2017-18 :

    Clément Peretjatko réunit quatre artistes pluridiciplinaires (Nawelle Aïnèche, Manuela Malatestinic, Eve Ragon et Amandine Vinson) pour un « tissage de poèmes et maillage d’imaginaires » au sein des Écoles Élémentaires de la Communauté de Communes de Forez-Est, avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.


2016 :

   Clément Peretjatko invite des comédiens à expérimenter au plateau les dramaturges ukrainiens contemporains Serhjy Jadan et Neda Nejdana. L’artiste de cirque Julien Scholl propose en complément une mise en jeu des corps.


2014 :

     Une libre exploration des ombres corporelles est à l’oeuvre, peut-être pour retrouver la magie de la tradition théâtrale des « ombres espagnoles » du XVIIIè siècle ?


2014 :

     Cet atelier propose aux ukrainiens présents à Lyon de faire connaitre plus profondément leur culture. La nouvelle de Bohdan Zholdak Au Dessus des Carpates, présentant un ukrainien de l’est venu réparer des tondeuses à gazon à l’ouest, a ainsi été traduite en vue d'une lecture lors du Festival Printemps d’Europe. Cet atelier est en partenariat avec Lida Zinko dont nous apprécions particulièrement la poésie.


2012 :

     Ce deuxième atelier sur Lyon proposé et produit par l'Atelier de l'Évènement est sous la direction artistique de David Bartex (Cie Royal de Luxe). Réunissant des jeunes artistes et amateurs lyonnais désirant se familiariser avec le théâtre d’ombres lors d'une résidence aux Subsistances et à la Galerie des Terreaux, il a abouti par une prise en main de scénettes incluses dans la parade : La Sarabande des Animaux Magnifiques de la fête des lumières 2012. Dans le limite du temps et des contraintes techniques imposées, l'ensemble des bénévoles, aidés par le marionnettiste Massimo Schuster, ont mis leur savoir-faire au service de ce projet fou tout en contribuant à un grand événement lyonnais.


2010 / 2011 :

     Cet atelier a pris forme à l’Université de Lyon2 et s’est poursuivi au théâtre le nOmbril du mOnde. Il a réuni quatre amatrices à construire des marionnettes et à expérimenter sur des textes non-théâtraux de l’auteur albanais Bashkim Shehu. L’atelier s’est terminé en mai 2011 par un Workshop à Gjakova (Kosovo) en compagnie du marionnettiste Philippe Payraud et de jeunes acteurs professionnels kosovars.


2009 :

     En mai, dix adolescentes de douze à quinze ans de l'École Éléna Gjika ont participé à un atelier de fabrication de marionnettes aux côtés de Clément Peretjatko dans les locaux de l'Espace Culturel Français de Pristina (Kosovo). À partir de matériaux simples (coton, collants, boutons...), les participantes ont construit leur propre marionnette et se sont initiées à lui donner vie.


    En février, Clément Peretjatko a dirigé un atelier pour les étudiants de deuxième et troisième années d'Arts du Spectacle à l'Université de Rennes2. L'objectif était de chercher en quoi la marionnette permet au spectateur d’établir un équilibre entre la projection de  l'imaginaire et l’écoute du sens. L’atelier s'est basé principalement sur l’écriture théâtrale et poétique de Radovan Ivšić qui présente un condensé du verbe sans jamais perte de sens.


2008 :

    Il ne s'agit pas à proprement parler d'un atelier, mais d'une rencontre avec des danseurs traditionnels du village N'Tonga au Centre Cameroun. Cette rencontre, initiée lors du Festival International Paroles d'Aïeux dirigé par l'artiste Essouma Long, a été l'occasion de débuter un travail de collecte sur la Danse des Chimpanzés.


2007 :

    En janvier, la résidence Artlink a réuni quinze marionnettistes sri lankais et trois marionnettistes européens (Clément Peretjatko, Alice Therese Böhm et Ewan Hunter) sur un programme d'échange culturel organisé par l'Alliance Française de Colombo, la Goethe Institut, le British Council, the Vibhavi Academy of fine Arts et le Musée Traditionnel de la Marionnette de Piliyandala.


--------

Vous souhaitez proposer ou participer à un atelier ICare ?

Envoyez-nous un CV et/ou une proposition à :

collapse @ ymail.com (en indiquant ICare dans l'objet du mail).


DSCN0092
DSCN0276
DSCN0188

© Collapse 2012-2018