Maïdan Inferno (en ukrainien) // Nejdana


Création 2022

Théâtre Académique de Drame et de Comédie

de Dnipro (Ukraine)


Maïdan Inferno

Texte : Neda Nejdana

Mise en scène : Clément Peretjatko

Scénographie : Julien Scholl

Musique : Andrew Karachun

 Marionnettes : Clément Peretjatko, Vitaly Golub

Jeu : Équipe permanente du Théâtre Académique

de Drame et de Comédie de Dnipro


Durée : 1h30


- Le spectacle est au répertoire permanent du Théâtre Académique de Drame et de Comédie de Dnipro -


273810212_4929574687088769_9092172703524873068_n


«  Le Maïdan est vivant, comme si c’était le rythme de mon coeur », déclare la jeune Ania tout en cherchant Oreste dans les hopitaux et centres de soins clandestins de Kiev. Avec pour mot d’ordre «  la liberté ou la mort », elle participe à la révolution de la dignité qui a rassemblée sur la place de l’indépendance à Kiev jusqu’à un million de personnes provenant de toute l’Ukraine en 2013-2014.

Entrelacs de réalités et de formes d’écritures, relevant à la fois du théâtre d’agit-prop, du théâtre d’intervention, du théâtre témoignage, du reportage et du mystère du Moyen-Âge, Maïdan Inferno suit les destins croisés de révolutionnaires ukrainiens depuis l’intervention des forces armées para-militaires contre eux jusqu’à l’annexion de la Crimée et l’invasion de l’Ukraine par la Russie.


Presse :

Podcast sur la RTS suisse le 04/03/22

Expressen le 26/02/22 (en suédois)

Pravda le 22/02/22 (en ukrainien)



-------

Création :

* Théâtre Académique de Drame et de Comédie de Dnipro (Ukraine), 17 février 2022.

* Maison des Ukrainiens à Kiev, organisée par le Musée de Maïdan, 20 février 2022.


———

Coproduction et acceuil en résidence : Théâtre Académique de Drame et de Comédie de Dnipro (Ukraine).

Soutiens : Centre de dramaturgie Les Kourbas (Kiev), Musée de Maïdan (Kiev), Ville de Lyon dans le cadre de sa convention avec l'Institut Français de Paris.



274289563_1045463816033970_8026792112737004781_n
274110156_1045464059367279_1012307064181574275_n
274064430_1045464099367275_1558483751357119834_n


Crédits photos :  Александр Наумов



------------------------------------------

Dans la nuit du 23 au 24 février, soit quelques jours après la première du spectacle, la Russie lance une attaque de grande empleur contre l’Ukraine.

Dans les semaines qui suivent, les comédiens entreprennent d’enregistrer plusieurs monologues du spectacle pour les diffuser sur les réseaux sociaux :




« Et là, sur les écrans de télévision, en Europe, en Amérique, ceux qui professent ces valeurs démocratiques, sont-ils prêts à payer ? Pensent-ils qu’ils en ont hérité à jamais ? Que les lois et les soldats les protègent ? Rien n’est là indéfiniment. Maintenant, nous le savons plus que jamais… Les bavardages sans fin au sujet de sanctions. À quelles aunes sont-elles mesurées, ces sanctions ? Celle du sang ? Le prix à payer, c’est combien de litres ? Vampirisme bon marché ? Il arrive un moment où se pose la question du tarif, et de quel côté tu es. Je me rappelle encore la phrase de Dante : « Les endroits les plus chauds de l’enfer sont destinés à ceux qui, en période de grave crise, sont restés neutres. » L’enfer… Ici pourtant, c’est le feu qui nous sauve. Tout est inversé, c’est le monde à l’envers. Mais c’est de froid et de solitude dont nous souffrons. Eh, les hommes, où êtes-vous ? Vous regardez un reality show spécial tortures et assassinats ? Mais ce n’est pas du cinéma, c’est la réalité, ça se passe à votre porte, juste à côté de chez vous, et ça peut arriver jusque dans votre propre maison. Peu importe ce que vous croyez. C’est comme ça qu’arrive le fascisme, maintenant je comprends. Au début, personne ne veut croire que ça peut arriver. Mais c’est comme un virus qui se propage presque instantanément. Il faut un vaccin pour tout le monde. Tant qu’il n’est pas trop tard… »

Extrait de « Maïdan Inferno » de Neda Nejdana, enregistré par le comédien Yury Zakharov depuis Dnipro.

Le texte a été écrit en 2014, il est disponible en français aux Éditions l’Espace d’un Instant.

« Fermez le ciel » est le cri des ukrainiens en direction de la communauté international. Est-on prêts aujourd’hui à en payer le prix avant qu’il ne soit trop tard ?




Vitaly et Karina Golub, marionnettistes indépendants de Dnipro qui ont travaillé à la construction des marionnettes du spectacle, recyclent le surplus de leurs marionnettes en costumes de camouflage et livrent un témoignage poignant à destination de la comunauté internationale en date du 27/02/22 :



© CP 2022